Tribunes libres

Dernière mise à jour le 01 Décembre 2017

Décembre 2017


Emmanuel Camoin pour Evreux Bleu Marine

Évreux se porte bien !

A en croire les annonces de la Mairie et de l’Agglomération l’argent coule à flot.

25 millions d’euros d’investissement pour 2018. Un théâtre neuf, une belle place Sepmanville, un hôtel d’entreprise à côté de la gare, une nouvelle place de la Mairie sans parler, du radar de la police municipale.

Glissons sur les usines de Navarre, le téléphérique et le parc Viking pour nous intéresser à l’ancien hôpital. Nous allons construire un campus étudiant, mais pour quels étudiants ? La fermeture de l’antenne de la faculté de droit entraînera le départ de nombre d’entre eux. Et s’en tirer par une pirouette en prétendant transférer l’IFSI de Saint-Michel et ses élèves à l’îlot Saint-Louis ne leurre personne. Une friche disparaît, une autre naît… Là encore l’argent coule à flot et le bon sens recule encore d’un pas.

C’est un projet de 34 millions d’euros sur une friche que la ville n’a toujours pas fini de rembourser. Le montage est si bien fait qu’on a l’impression que c’est sans coût pour la ville. Eh oui ! On transfère la majorité de la charge vers l’agglomération et sur l’établissement public foncier de Normandie ; tout cela en générant un autofinancement de 11 millions d’euros, le reste étant financé par le département, la région et le centre hospitalier. 

11 millions d’euros! Alors que, dans le même temps, on ferme ou on va fermer des écoles maternelles, des piscines, des collèges pour des problèmes budgétaires. Car, même si les collèges ne sont pas gérés par la ville mais par le département, ce dernier sait trouver l’argent pour Saint Louis.

Le président de la République s’est trompé en choisissant le Maire du Havre comme premier Ministre, celui d’Evreux était beaucoup plus compétent pour générer le redressement des comptes publics avec du vide et de la communication.


Timour VEYRI, pour La Gauche Rassemblée

Pablo Neruda : la Gauche demande immédiatement un nouveau collège à La Madeleine !

Le 11 décembre, le département dirigé par les Républicains et En Marche décidera de la fermeture du collège Pablo Neruda à La Madeleine avec le soutien de M. Lefrand.

Alors que la commune des Andelys dispose de deux collèges pour 8000 habitants et que celle du Neubourg a deux collèges pour 4000 habitants, le quartier de La Madeleine, avec 12 000 habitants, n’aurait ainsi droit qu’à un collège !

Le collège Pablo Neruda s’inscrit pourtant dans un impératif : donner plus à ceux qui ont le moins. La politique de la ville avait permis de débloquer d’important moyens pour La Madeleine, et maintenant pour Nétreville. De Plaisance à Champredon en passant par Debré, c’était une priorité de nos maires. Mais ça, c'était avant.

Aujourd’hui, la droite fermerait donc un service public au coeur du quartier ? Est-ce pourtant où se trouve la jeunesse qu’il faut fermer les écoles ? Estce là où se construit la citoyenneté de familles venues de partout qu’il faut réduire le service public ? Est-ce donc là où des enseignants, des responsables associatifs et nombre de bénévoles se coordonnent efficacement donner à la jeunesse du quartier de meilleures chances qu’il faut briser les élans, casser les coordinations et amputer le réseau scolaire de son collège ?

Parce que c’est le rôle de la Gauche, nous serons ceux qui proposeront en 2020 une autre vision de la ville pour tous. Mais dès à présent, nous mettrons au coeur de notre demande pour La Madeleine la construction immédiate d’un nouveau collège d’avenir attractif et écologique. Parce qu’Évreux le mérite!