Tribunes libres

Dernière mise à jour le 04 Septembre 2018

Septembre 2018


Cannabis

Quelle surprise, au mois de juillet, d’apprendre qu’à Évreux une boutique vendant du Cannabidiol venait d’ouvrir ses portes ainsi qu’à Conches.

Plus surprenant, le député de la circonscription, faisait sa visite de courtoisie dans l’établissement de Conches.

Heureusement, le Procureur de la République a immédiatement fait fermer les deux établissements vendant le dérivé du cannabis provoquant, au passage, la stupeur du suppléant du député LREM, devant cet événement.

Les élus gauchistes post soixante–huitard ont toujours défendu la vente libre du Cannabis allant même jusqu’à créer des salles de shoot.

Ces élus nous expliquent que cette drogue, qui crée la richesse de trafiquants, l’insécurité des banlieues et des conséquences mortelles pour les automobilistes devrait être en vente libre !

Pourtant c’est le gouvernement soutenu par ce député et son suppléant qui sous prétexte de sauver des vies vient d’abaisser la vitesse sur route à 80 Km/h.

Ont-ils vraiment la volonté de s’occuper du bien- être et de la protection de nos concitoyens ? Dans ce cas nous attendons une réponse ferme de leur part contre les trafiquants et les revendeurs.

Mais nous avons compris que leur priorité, entre autres, et de se faire une cagnotte sur le dos des usagers de la route.

Espérons que cette cagnotte permette de combattre les trafiquants et leurs revendeurs. On peut toujours rêver.

Emmanuel Camoin pour Évreux Bleu Marine

Écologie - Inventons la ville de demain !

Les vacances permettent à beaucoup d’être plus proches de la nature mais aussi de constater les effets de la dégradation de notre environnement.

À Évreux comme ailleurs, la question de l'urgence écologique, et notamment celle de la hausse des températures, est également une réalité. À défaut d'agir, les conséquences sur la santé humaine seront ici aussi catastrophiques, comme par exemple, lors des épisodes de canicules.

Une politique locale responsable serait donc notamment de maîtriser les émissions des gaz à « effet de serre » des véhicules; de développer les espaces verts en ville; de préserver l’agriculture de proximité et d’aider massivement les Ebroïciens à isoler leurs logements.

Pour l'instant, force est de constater que la municipalité est malheureusement l'une des plus en retard de France sur le sujet. Trois exemples parmi d'autres ? Les travaux de la place de l’Hôtel de Ville qui vont transformer un espace vert du centre-ville en place « minérale » qui concentrera la chaleur; le développement anarchique de la zone commerciale du Long Buisson qui encourage l’utilisation de la voiture. Enfin, plutôt que de favoriser l’usage des énergies renouvelables, la municipalité choisit hélas la cogénération -très polluante- pour développer le réseau de chaleur...

Partout en Europe, ce sont pourtout les villes, au plus proche des citoyens, qui démontrent qu'il est possible d'agir pour le bien-être de tous.

Il est temps qu'Évreux s'implique désormais elle aussi pour préserver l'avenir.

Ensemble, agissons pour inventer la ville de demain !

Timour Veyri, pour La Gauche Rassemblée

La Municipalité n'est pas tenue pour responsable des écrits de la tribune du groupe de l’opposition. Ils n'engagent que leurs auteurs. 

En application des articles L2121-27-1 du code général des collectivités territoriales et 32 du règlement intérieur du conseil municipal, le bulletin d'information de la Ville, et, de fait, la tribune doit porter sur "les réalisations et la gestion du conseil municipal " et ne doit pas comporter d’attaques ou d'imputations personnelles. La Ville d’Évreux se réserve donc le droit de porter plainte pour diffamation ou non respect de la loi.