Évreux, le

Un grand débat, pas le grand bazar

Les Gilets jaunes ont annoncé un rassemblement d’envergure régionale ce samedi à Évreux.

" Mon premier vœu est que ce rassemblement ne se traduise pas par des dégradations et des violences, qu’il s’agisse des biens ou des personnes, comme nous en connaissons dans toute la France depuis plus de deux mois.

Le droit de manifester ne doit pas aller à l’encontre de la sécurité des Ébroïciens ni de l’ordre public, la violence n’étant jamais la solution en aucune situation, même les plus difficiles.
Il est en effet essentiel que les Gilets jaunes ébroïciens accueillent et coordonnent les manifestants normands, pour que tout se passe dans de bonnes conditions, comme c’est chaque jour le cas à Évreux.

Par ailleurs, un grand débat national, lancé dans l’Eure, est organisé par le Président de la République. Comme de nombreux maires du département, j’ai participé à ce premier rendez-vous car il est de notre responsabilité de tout faire pour que notre pays retrouve plus de sérénité. 

M’exprimant en tant qu’élu local, j’ai réclamé pour nos collectivités les moyens d’assurer leur développement et leurs missions, en particulier au niveau des services publics qui ne cessent de déserter les territoires ruraux. J’ai aussi demandé que l’État se montre - enfin - aussi vertueux que les collectivités peuvent l’être pour gérer l’argent des contribuables.

L’initiative du président de la République doit être prise en considération car elle reconnait les maires de France dans leur rôle d’interlocuteurs privilégiés. Des maires qui ont une qualité qui n’est pas partagée par le pouvoir central : ils connaissent la réalité du terrain et entretiennent à longueur d’année une proximité avec tous les habitants.

Dialoguer avec tout le monde, respecter toutes les opinions et agir au service de la collectivité sont mes principes de gouvernance, hier, aujourd’hui et demain plus encore.

Dans cet état d’esprit - et avec la volonté d’aider le pays à sortir de la crise morale et politique sans précédent qu’il traverse - je vais proposer très prochainement plusieurs initiatives aux Ébroïciens. Pour que nous débattions ensemble et que nous fassions remonter jusqu’à l’Elysée les doléances de notre territoire, celles des Gilets jaunes et de tous les Ébroïciens qui sont en attente de plus d’équité et d’efficacité.

Au terme de ces débats, j’espère que les Français se sentiront écoutés, comme ce sera le cas à Évreux, et que le gouvernement prendra des mesures concrètes.

Samedi à Évreux, que chacun apporte sa contribution dans le respect des grands principes républicains de la démocratie française. "

Guy Lefrand, maire d’Évreux, président d’Évreux Portes de Normandie